«

»

Fév 03

Rupture(21 l’alien agile ludinnovant !

logo_rupture21

J’ai eu la chance d’être invité jeudi 23 janvier à la présentation d’une structure Agile, s’apparentant à une sorte d’alien “ludinnovant” contraction de “Ludique” et “Innovant” (voir rupture douce).

Par alien, j’entends une structure complètement différente de celles que l’on a l’habitude de côtoyer.

Cette structure nommée Rupture(21 créée par Laurent Sarrazin est adossée au groupe Zenika et vise à être le chainon manquant de la transformation agile des entreprises.

En effet Laurent Sarrazin, s’est rendu compte lorsqu’il était responsable du centre agile à la Société Générale CIB, que l’offre de coaching agile existante était uniquement positionnée sur les équipes techniques mais qu’il n’existait personne aidant à favoriser la révolution culturelle qu’impose l’agilité dans toutes les couches et notamment les couches hautes du management de l’entreprise. Voir à ce sujet le livre de Mickaël Sahota Guide de Survie à la transformation Agile dont je parle ici.

Cette structure propose une approche originale car basée sur des ateliers avec des jeux (sérieux) (ils en ont au moins une dizaine) afin de faire toucher du doigt les problèmes que visent à résoudre l’agilité.

Par exemple pendant cette présentation j’ai pu participer à 3 ateliers.

  • Le premier atelier, animé par Gery Derbier, montrait comment une technique s’inspirant des thérapies brèves en psychologie cognitive, permettait à un groupe d’aller de l’avant en remarquant que même dans une situation à priori négative il y a toujours un minimum de positif sur lequel s’appuyer pour aller de l’avant. Et en faisant la somme de tous ces bouts de positifs le groupe pouvait améliorer une situation.
  • Le deuxième atelier montrait la difficulté à réaliser un objectif de groupe pourtant tout simple, à savoir faire baisser une barre légère posée sur les doigts tendus de tous les participants, sans qu’aucun doigt ne perde le contact. L’optimisation locale, c’est à dire aller plus vite à descendre que ses partenaires entrainait de fait un échec de l’exercice !!
  • Le troisième atelier était basé sur les cartes de motivation issus de la formation management 3.0 de Jurgen Appelo. Il s’agissait ici d’identifier ses différents types de motivation afin d’être plus clair avec ce que l’on veut atteindre, mais permettre aussi aux managers de savoir ce qui compte vraiment pour leur employés et éviter les erreurs en se trompant de levier.

Je n’ai malheureusement pas eu le temps de participer aux deux autres jeux proposés, la demi journée s’écoulant très (trop) vite, mais cela donne un bon aperçu de ce que les jeux peuvent apporter comme discussions et réflexions sur soi, sur son fonctionnement et son rapport au groupe.

En conclusion, Rupture(21 (dont le nom suggère une rupture d’avec le fonctionnement des entreprises du 20ième siècle), propose d’entrer enfin dans le 21ième siècle en co-inventant avec vous de nouveaux modes de fonctionnement inspirés de la mouvance Agile permettant un nouvel équilibre entre l’humain et le monde de l’entreprise pour le bénéfice de tous.

(2 commentaires)

1 ping

  1. ycharreire

    Merci pour ce superbe résumé, je partage ton avis. J’ajoute que Laurent est d’une accessibilité remarquable.

    Cela m’a rappelé (si j’en doutais encore) en quoi les transitions à large échelle vers l’agilité se heurtent toutes aux même écueils: La difficulté de changer nos habitudes, celle de réapprendre, celle d’influer sur un système de valeur surtout basé sur le contrôle (Napoléon nous te saluons) ou à se retrouver à perdre notre précieuse énergie à lutter contre nos ‘cowboys’ agiles…( les plus rapides que leur ombres) .

    Bref Le chemin le plus court n’est décidément pas toujours la ligne droite.

    Ah Laurent J’en livre un autre sur un plateau: Zorro (Zélé hérOs expeRt iRremplaçables qui placarde sur la porte “ici On est agile circulez..” heu.. désolé 🙁 ) ?

    Alors la Ludification pour faire sortir nos ‘Daltons’ de leur prison en douceur, pourquoi pas ?

  2. Fabien Bataille

    Oui il faut lire et relire le livre de Mickaël Sahota !

  1. L'Holacratie, comment ça marche ? - Agile, Lean et Compagnie

    […] et l’article ici pour les nouveaux modes de […]

Un commentaire ?

%d blogueurs aiment cette page :