août 18

Théorie des contraintes et bouteille d’eau

Théorie des contraintes et bouteille d’eau

Ci dessous une vidéo illustrant la théorie des contraintes par la présentation de trois façons de vider le plus rapidement possible une bouteille remplie d’eau.

Ce qui est intéressant c’est qu’avec le même goulot (d’étranglement), donc la même contrainte il est possible d’adapter le flux pour permettre de vider jusqu’à 4 fois plus vite la bouteille.

  • Dans le cas numéro 1, on fois que le flux de l’eau est constamment stoppé pour que l’air remonte dans la bouteille ralentissant le débit de vidange de la bouteille.
  • Dans le cas numéro 2, on crée un tourbillon dans la bouteille permettant à l’air de remonter dans le fond de la bouteille tout en conservant le flux de vidange de l’eau.Il est à noter ici que bien que le tourbillon prenne un peu de place dans le goulot de la bouteille (place qui n’est donc plus disponible pour la descente de l’eau), le débit est 2 fois plus rapide que dans le cas numéro 1
  • Dans le cas numéro 3, on insère une paille dans la bouteille, (et on souffle dedans pour la vider de l’eau qui est entrée pendant son insertion) pour permettre à l’air de remonter dans le fond de la bouteille.Ici par rapport au cas numéro 2 on limite la place prise par le flux d’air et donc on autorise plus de place pour le passage de l’eau d’où la vitesse de vidange accrue.

La morale de cette histoire est que, bien que la contrainte soit la même dans ces trois cas, il est possible d’optimiser l’efficacité du système global en identifiant le blocage dû à la contrainte.

Le blocage était surtout visible ici dans le cas 1, où l’eau et l’air ne pouvait pas passer en même temps dans le goulot provoquant l’arrêt de l’écoulement de l’eau de temps en temps et

La solution 2 a permis d’établir un double flux eau et air en sens contraire, mais avec une place trop importante prise par le flux d’air.

La solution 3 a permis d’approcher au plus près de la limite due à la contrainte.

juin 23

Delegation Poker au PWN avec Rupture(21

Professional Women's NetworkProfessional Women’s Network

Jeudi 12 juin, j’ai eu honneur d’être invité par Rupture(21 pour animer l’atelier Delegation Poker à PWN Paris.

Cette journée baptisée “Lead out of the box” dont vous pouvez retrouver le programme ici (PWN), était consacrée aux nouveaux modes de management. (Résumé de la journée ici)

A ce titre de nombreuses femmes leaders mais aussi des hommes étaient venus présenter leur ‘autre’ façon de voir le management.

En savoir plus »

avr 03

L’Holacratie, comment ça marche ?

L’Holacratie

HolacratieDans le cadre de mes recherches sur les nouveaux modes de management des organisations, qui foisonnent en ce moment, j’ai découvert récemment l’Holacratie qui est par exemple ce qui est utilisé par Zappos (voir ici) aux Etats Unis (plus grand vendeur en ligne de chaussures), et plus proche de nous en France “SOPRODI” (PME dans l’industrie à Clermont-Ferrand), Antonutti-Delmas (PME transport, proche de Paris).

Ce nouveau mode de management d’entreprise inventé par la société américaine “Ternary Software” puis vendu sous licence par le biais de la structure “HolacracyOne“, se répand maintenant dans le monde.

En savoir plus »

fév 13

3 règles et 1 méthode pour choisir l’optimisme !

Learned OptimismLearned Optimism

Pour changer un peu de mes dernières lectures plutôt techniques sur le Lean, voici un livre plus axé sur le développement personnel.

L’auteur, Martin E. P. Seligman, est un des pères de la pensée positive dont le précurseur fut Emile Coué psychologue français du 19ième et début 20ième siècle

Les travaux du psychologue Martin Seligman sont plus récents (fin du 20ieme siècle et début 21ième) et s’appuient sur une démarche scientifique tout à fait au goût du jour.

Martin s’est rendu compte qu’il était possible “d’apprendre” le pessimisme et la dépression à des animaux rats et chiens par des expérience de laboratoire, en les soumettant tout d’abord à des chocs électriques auxquels aucune action de leur part ne permettait de s’y soustraire. Ensuite en changeant l’expérience pour leur permettre de sauter au dessus d’une barrière pour s’y soustraire, il s’est rendu compte que les animaux ne bougeaient pas.

A l’inverse un autre groupe d’animaux à qui on donnait la possibilité d’arrêter les chocs en appuyant sur une pédale ont très vite compris dans la deuxième expérience que même si l’action de la pédale ne marchait plus, il était possible de sauter au dessus de la barrière pour échapper définitivement aux chocs.

En savoir plus »

fév 03

Rupture(21 l’alien agile ludinnovant !

logo_rupture21

J’ai eu la chance d’être invité jeudi 23 janvier à la présentation d’une structure Agile, s’apparentant à une sorte d’alien “ludinnovant” contraction de “Ludique” et “Innovant” (voir rupture douce).

Par alien, j’entends une structure complètement différente de celles que l’on a l’habitude de côtoyer.

Cette structure nommée Rupture(21 créée par Laurent Sarrazin est adossée au groupe Zenika et vise à être le chainon manquant de la transformation agile des entreprises.

En savoir plus »

jan 08

L’Art du Lean Software Development

L’art du Lean Software Development

Ayant eu entre les mains le livre ci-contre écrit par des personnes de Boeing Curt Hibbs, Steve Jewett, Mike Sullivan, j’avoue être un peu perplexe concernant la cible Lean de ce livre.

Ce livre est plus à voir comme un guide de bonnes pratiques de développement logiciel englobant certains sujets Lean plutôt qu’une illustration de ce que devrait être une approche 100% lean.

Par exemple un chapitre entier est dédié à la présentation des outils de gestion de la configuration du code source tel que Clearcase, SVN ou GIT, et un autre au différents types de tests unitaires, intégration, fonctionnels. Ce sont deux aspects du logiciel qui existent que l’on applique Lean ou non.

Enfin il manque parfois d’explications sur le sens et le lien entre l’activité de développement préconisée et l’objectif Lean lié à atteindre. Une personne aguerrie au Lean pourra combler les pointillés, mais c’est dommage pour un livre qui se veut un guide au développement logiciel Lean.

Le lecteur débutant pourra être perdu entre les préconisations venant spécifiquement de la philosophie Lean et celles des préconisation purement issues du génie logiciel ou d’autres méthode comme les méthodes Agile.

En savoir plus »

déc 05

La pratique du lean management dans l’IT

pratique_lean_management_dans_l_itLa pratique du lean management dans l’IT

de Marie-Pia Ignace, Christian Ignace, Régis Medina et Antoine Contal

Après un précédent livre traitant plus particulièrement du Kanban, voici maintenant un livre qui prend une perspective un peu plus large, en présentant une déclinaison de la philosophie Lean issue du monde automobile dans le monde informatique et télécom.
La première partie présente le Lean de façon théorique, et la deuxième illustre les concepts et outils utilisés au moyen de différentes études de cas qui ont été traitées par les auteurs tous coachs Lean

En savoir plus »

oct 02

Kanban pour l’IT

kanbanitKanban pour l’IT de Laurent Morisseau

Le Kanban est une autre des grandes méthodes de la famille Agile, et à y regarder de près elle gagnerait à être plus connue.

Le Kanban est issu à l’origine de la méthode mise en place chez Toyota qui vise à optimiser le temps entre la commande du client et la livraison effective du produit et donc le paiement.

Pour cela, on va faire en sorte que chaque activité maximise le temps passé à ajouter de la valeur au produit tout en diminuant ou supprimant les activités n’apportant pas de valeur.

D’abord inventé dans l’automobile il est aussi possible d’adapter le kanban à la création de logiciel.

Parmi ses avantages il y a celui de pouvoir démarrer là où en est l’équipe dans sa maturité de connaissance des processus.

En savoir plus »

sept 06

Tribal Leadership

tribal_leader_ship J’ai entendu parler de ce livre la première fois lors de l’Agile Tour 2012, pendant la présentation de Véronique Messager dont on peut trouver un compte rendu de Vincent Uribe ici.

Puis je l’ai recroisé lors de la finalisation de Rupture Douce 2  (j’étais relecteur et réalisateur de ‘epub final).

Quand je croise 2 fois un livre par 2 chemins différents, je résiste rarement à l’envie de le lire.

A la lecture du titre je pensais qu’il s’agissait d’une méthode de management inspirée du fonctionnement des tribus africaines où le chef de tribu écoute tout le monde avant de prendre une décision plutôt consensuelle, et bien pas du tout ! (Voir plutôt la Sociocratie pour cela et ici pour une prochaine fiche de lecture)

En savoir plus »

juin 19

Faits et Foutaises dans le Management

Faits et Foutaises dans le ManagementUn de mes anciens collègues, Fabrice Poussière (creative-network.blogspot.fr) avec qui nous parlions souvent des problèmes de management a fini par me confier ce livre pour que je puisse en parler ici.

Jeffrey Pfeffer et Robert Sutton, deux professeurs de management iconoclastes à l’université de Stanford, font le constat que le management est un des seuls domaines restant qui échappe à toute démarche scientifique.

Ils veulent inviter, par ce livre, les managers à un autre mode de fonctionnement plus efficace.

Cette nouvelle approche qu’ils appellent “le management par la preuve” est une analogie de ce qui se fait déjà en médecine sous le nom de “médecine factuelle”. La médecine factuelle s’appuie sur des études scientifiques et expérimentations avant d’introduire de nouveaux comportements, puis de vérifier à postériori l’efficacité de ces comportements.

En savoir plus »

Articles plus anciens «