«

»

Fév 17

Une nouvelle variante de Scrum, le Scrum détrempé !

Le Scrum détrempé

(Article original ici traduit avec la sympathique autorisation de l’auteur: )

De nombreuses entreprises se qualifient elles-même d'”Agile”. Agile est la dernière méthodologie à la mode pour réaliser les projets de développement logiciel. L’Agilité existe sous différentes variantes: comme Scrum, eXtreme Programming (XP), Rational Unified Process (RUP), etc….

Scrum est celle qui est la plus suivie actuellement. Généralement les entreprises utilisent une version spécifique adaptée à leurs besoins limités par les contraintes environnementales (processus liés à des facteurs de leur environnement ou de l’organisation.)

Mais tout d’abord, pourquoi les entreprises migrent elles vers l’Agilité ?

Rappelons le contenu du manifeste agile pour répondre à cette question.

On favorise:

  • Les individus et leurs interactions plus que les processus et les outils
  • Des logiciels opérationnels plus qu’une documentation exhaustive
  • La collaboration avec les clients plus que la négociation contractuelle
  • L’adaptation au changement plus que le suivi d’un plan

L’agilité donne au client la flexibilité du changement, car le processus est entièrement itératif et le client est gardé dans la boucle à chaque progrès apporté par un Sprint. Aussi, l’équipe planifie et s’engage pour le travail à réaliser à chaque Sprint et travaille ensemble pour terminer son engagement.

De cette façon, c’est un scénario gagnant-gagnant pour chacune des parties:

  • Le client est informé en temps réel de l’état du projet/produit et le client a la liberté d’en changer les spécifications.
  • L’équipe est comme une petite unité commando (cinq à neuf membres) travaillant sur de courtes progressions (sprints)

La dure vérité

Hum… c’était la théorie. Dans la vie, pourtant, tout n’est pas blanc ou noir, il y a des zones grises partout.

Il est plus facile de “faire de l’Agilité” que d'”être Agile”. L’Agilité demande une certaine discipline pour avoir de bons résultats.

  • Limitez vous dans le temps vos réunions ?
  • Êtes vous un spectateur silencieux pendant les réunions ?
  • Est-ce que seul le Product Owner ou le Scrum Master parle ?
  • Est-ce que les PO/SM vous “poussent” du travail ?
  • Est-ce que le PO s’engage pendant la planification du sprint sans demander les informations de l’équipe ?
  • Êtes vous forcé de donner XYZ points à une histoire ABC ?
  • Êtes vous “fermés” pendant la retrospective de peur que ce que vous dites provoque un retour de flammes.
  • Êtes vous forcés à prendre de nouvelles “stories” pendant le sprint qui vont impacter négativement les livrables déjà promis ?
  • Ne discutez vous jamais des points bloquants durant la mélée quotidienne, bien qu’ils existent ?
  • Attendez/espérez vous que le PO/SM vous micro-managent de façon à n’avoir à faire que “travailler” ?
  • Croyez vous que carotte et bâton soit la méthode essentielle du management ?

Ces scénarios ne sont que des illustrations;  la liste possible est infinie. Ils montrent que vous “faites de l’Agilité” (pour le faire), mais vous n'”êtes pas Agile”, car vous ne connaissez pas la véritable importance des pratiques et des livrables Agiles.

Vous pouvez être une marionnette Agile dans les mains de quelqu’un qui suit un cycle en cascade. Cette sorte de Scrum est connue de façon notoire sous le nom de “Scrum en cascade”.

Je voudrais inventer un nouveau nom pour cette méthode: “Scrum Détrempé”.

Scrum se détrempe en suivant les pratiques en cascade. Les gens utilisent Scrum de façon sélective par facilité ou en fonction du contexte. Pourtant, il est très difficile (presque impossible) d’atteindre l’esprit Agile en faisant cela.

Comment le Scrum Détrempé fonctionne t-il ?

Les clients désirent les choses suivantes:

  • Plus de contact humain
  • Gérer le travail découpé en petits sprints plutôt que d’essayer de gérer le projet/produit entier d’un seul bloc
  • Mises à jour en temps réel du travail réalisé
  • Le pouvoir de pouvoir changer les spécifications
  • Des résultats de haute qualité

Ces livrables sont en théorie produits par Scrum. Pourtant, aucune manière de travailler ne peut assurer le succès d’un projet ou d’un produit à moins que l’équipe soit disciplinée et focalisée pour en faire un succès. (Nous discuterons de ce point dans une prochaine étape.)

Les clients sont fascinés par la perspective d’utiliser Scrum pour répondre à leur besoins exprimés plus haut. Cela crée une pression sur les cadres de direction de l’entreprise XYZ les incitant à passer à Scrum. Et cela crée une pression en cascade sur l’encadrement intermédiaire, puis sur l’encadrement opérationnel et finalement sur nos équipes afin d’être Agile. L’équipe n’a pas nécessairement connaissance des valeurs Agiles, mais elle doivent être Agile car cela est directement demandé par le senior management et par la voix du client. Elles commencent à tenir des mélées quotidiennes, des réunions de planification de sprint, et rétrospectives sans vision claire des buts ultimes et leur raison. Le diagramme de “burn-down” brûle littéralement ces équipes Scrum Détrempées. L’estimation relative leur parait complétement étrange. Elles ne sont pas sûres des différences entre les rôles de Scrum Master et de Product Owner. Elles pensent qu’elles sont auto-organisées, mais elles ont quand même besoin de quelques managers pour s’occuper de leur travail.

En résumé, elles sont “Agile” comme demandé par le client (ou le management), pourtant, elles sont très loin d’être Agiles. C’est un état triste et cruel pour l’équipe. Petit à petit, l’équipe va sentir que les réunions n’ont aucun sens. Par exemple, si elles prennent regulièrement plus de “stories” pendant les sprints, la réunion de planification de sprint perd son utilité et devient une perte de temps. De façon similaire, si le daily scrum dure plus de 30 minutes, c’est une claire perte de temps pour l’équipe entière (30 minutes fois X le nombre de personnes de l’équipe tous les jours).

A longue échéance, l’équipe commence à se consumer. Elle perd l’objectif et la motivation, et le produit bascule du mode créatif au mode survie.

Et…tout le monde blâme Agile (lire Scrum) à cause de cet échec. Pourtant, si les personnes impliquées ne veulent pas réussir le produit/projet; ce sera un échec assuré quelque soit la méthode utilisée.

Conclusion

La compétition est rude, ce qui force les entreprises à tout faire pour gagner de nouveaux clients et garder les anciens autant que possible. Pour cela elles évoluent vers de nouvelles méthodes telles que Scrum, Kanban, etc… Pourtant cela tue la créativité, l’innovation, la vision, l’esprit humain et la motivation des personnes qui créent réellement le produit ou qui réalisent le projet.

Agile a été créé pour donner plus de pouvoir aux personnes et à leur communication, et tout cela est perdu dans le Scrum Détrempé.

Un commentaire ?

%d blogueurs aiment cette page :