«

»

Avr 24

Manager Humaniste

manager_humaniste“Manager humaniste, parier sur la confiance”, de Philippe MASSON

L’auteur de ce livre est un consultant de haut niveau (il a notamment participé à la création du Second Marché au temps où Pierre Bérégovoy était ministre de l’économie) et a co-dirigé le département consulting de Cap Gemini  Ernst & Young où il a eu à gérer des restructurations d’entreprises.

Etant maintenant à l’automne de sa carrière il reste plus que jamais persuadé du bienfait d’un management humaniste dans les entreprises, seul rempart face à la vague de la mondialisation.

Plutôt que de le paraphraser, j’indique ci-dessous ses citations que j’ai trouvé les plus parlantes.

Qu’est ce que le management humaniste ?

C’est “ménager l’équilibre entre la nécessité de l’évolution et la capacité d’adaptation des hommes”

“faire confiance à priori, contrôler à posteriori, et en tirer les conséquences”

“le rôle essentiel du manager est peut être d’établir avec ses collaborateurs et entre ses collaborateurs une relation de confiance.

* être sur le terrain et favoriser les rencontres pour créer l’intimité;
* respecter et inspirer le respect;
* réduire le risque perçu dans les relations en établissant des règles de jeu claires et stables.”

Rester humble: “L’anxiété est un signe d’engagement émotionnel; elle est nécessaire à l’exercice actif du doute méthodique qui permet d’analyser une situation sans idée reçue”

Pourquoi cela est il aussi profitable aux entreprises ?

Les entreprises deviennent tellement complexes qu’il n’est plus possible de les diriger de façon centralisée à la vitesse nécessaire au changement donc:

“Le seul moyen pour les entreprises de retrouver la maîtrise de leur développement, c’est de libérer le talent d’improvisation de leurs collaborateurs face à l’imprévu, dans le cadre d’un projet qui leur donne le cap, et d’organiser l’apprentissage collectif par le partage des expériences acquises”

Comment motiver ses troupes ?

“Vous obtiendrez plus de vos collaborateurs et de vos interlocuteurs, si vous les ralliez à un projet dont ils peuvent être fiers, si vous leur faites confiance et si vous leur inspirez confiance.”

“Nous avons besoin, pour être motivés, d’être fiers de nous-mêmes et des entreprises pour lesquelles nous travaillons.”

Comment innover ?

“La créativité ne se dicte pas, elle s’entretient.”

Limites et freins à l’humanisme

“les cultures d’entreprise engendrent des tabous qu’il ne faut pas enfreindre”

On retrouve ici le bilan qui avait été fait dans un précédent article concernant la transformation Agile visant là aussi à libérer l’autonomie des individus.

Si la culture d’entreprise n’est pas compatible, ses fervents défenseurs agiront comme  des anticorps et auront vite fait de détruire les intrus humanistes.

(2 commentaires)

1 ping

  1. Philippe Brière

    Bonjour,
    Merci pour votre site, c’est clair et utile.

    Le lien dans la conclusion est cassé :
    http://agileleanetcompagnie.wordpress.com/2013/02/24/guide-de-survie-a-ladoption-ou-transformation-agile/

    Belle journée,
    Phil

  2. Fabien Bataille

    Bonjour Phil,

    Merci pour le compliment !

    J’espère trouver un peu plus de temps pour réalimenter le site avec d’autres articles.

    Merci de m’avoir informé pour le lien, je vais voir.

    Fabien

  1. L'Holacratie, comment ça marche ? - Agile, Lean et Compagnie

    […] -Manager Humaniste pour une approche humaniste du management toujours gagnant au final […]

Un commentaire ?

%d blogueurs aiment cette page :